samedi 18 juin 2016

Quelques nouvelles du front…


Je vous entends de là ! Oui, vous, les râleurs !

Il y a un peu de tout, mais en gros, ça donne à peu près ça :
« Oui, Poljack, il est bien gentil, il nous parle de ses lectures, de ses vieux bouquins dont le dernier date de huit mois, mais nous, on attend le prochain ! Il fout quoi, l’aventurier de mes deux ? »


Bon ! D’accord ! Je vais vous en toucher deux mots.
Pour ceux qui auraient loupé l’info, il y a quelque temps, une mise à jour a planté mon système. Et comme mon disque dur externe se promène du salon au bureau, je ne fais pas de sauvegarde tous les jours. J’en fais même assez peu, pour être honnête. Résultat : une grosse partie du 3e Poljack envolée ! Ça fout un choc ! Sans aller jusqu’à la dépression avec corde en chanvre en guise de remède, ça vous laisse dans un état d’hébétude, les doigts suspendus au-dessus du clavier, incapables d’atteindre les touches…
Pour vous donnez une image, la marée était basse, j’ai attendu qu’elle remonte. Quand l’embarcation est sur le sable, inutile de ramer. Mais j’ai fini par reprendre la mer.


À ce jour, j’ai réécrit les chapitres disparus. Pas tout à fait à l’identique, bien sûr, et j’ai même développé la partie canadienne de l’histoire. J’en suis pratiquement là où je m’étais arrêté avant ce stupide accident.

Je peux donc l’annoncer officiellement, Poljack est bien parti pour de nouvelles aventures ! Après un bref séjour à Montréal, il s’envole bientôt pour un endroit que je vous dévoilerai un peu plus tard. Allez, je vous donne un indice : il risque de manger épicé…


Enregistrer un commentaire