Mes lectures


  Ici toutes mes chroniques


Et si vous êtes curieux de connaître mes prochaines lectures ?

Retrouvez ici ma pile à lire…

 

Des fois j'aime… Des fois pas !

Mais je le dis !



 

La clé d'Oriane

Leslie Héliade

La clé d’Oriane est un petit roman moderne et léger. Ceux qui n’ont jamais touché un ordinateur et ignorent ce qu’est un jeu en ligne seront peut-être légèrement désorientés, mais pas tant que ça.











Blanche-Neige doit mourir

Nele Neuhaus

Si, comme moi, vous ne connaissiez pas le polar allemand ou que vous vous étiez arrêté aux aventures télévisuelles de l’inspecteur Derrick, faites vite connaissance avec Nele Neuhaus.











18 − La prophétie

Atanas Ivanov Koutrev

Il y a quelque temps, j’ai eu la surprise de voir mon nom associé à cette parution : 18 − La prophétie. Habituellement, je ne chronique pas les livres que je ne termine pas, mais étant donné ce que je viens de vous dire, celui-ci mérite bien quelques mots ! 









L'ennui du mort-vivant

Luc Doyelle

À la lecture du prologue, on se demande un peu dans quel monde on a posé nos babouches… L’étrange personnage qu’on y découvre a l’air passablement à côté des siennes et la scène décrite laisse suffisamment peu d’indices (admirez la tournure oxymorique tire-bouchonné) pour appâter le lecteur, tel le lézard qui a reniflé la grosse mouche. Oui, je sais, l’image n’est pas banale, mais ce roman non plus, alors je m’adapte.








Cadres noirs

Pierre Lemaitre

Après avoir lu ce livre, vous ne regarderez plus jamais de la même façon les types en costume qui sortent d’un immeuble de bureau !











Léa et Jules

Pierre Duprat

Sans l’auto-édition et les pseudo maisons d’édition qui gravitent autour et publient sans aucun filtre, ce roman n’aurait certainement jamais vu le jour. Du moins, pas dans l’état. Le seul bon point que je lui accorde, c’est que l’idée ferait une bonne base de scénario pour un téléfilm.










Sublimation

Bastien Pantalé

J’avais salué, il y a déjà un certain temps, l’imagination fertile de Bastien Pantalé… Il faut dire que le sujet s’y prêtait, puisqu’il s’agissait d’un roman de science-fiction. Avec Sublimation, l’auteur s’attaque au genre policier, et je dois dire que j’ai été un petit peu déçu sur ce point.










LoveStar

Andri Snær Magnason

LoveStar, classé parmi les romans de science-fiction, rebutera les lecteurs hermétiques à ce genre, et c’est bien dommage. Je l’ai déjà dit et je le répète : certains livres transcendent les genres pour n’être que littérature, alors oubliez les cases dans lesquelles les marchands veulent les enfermer, lisez-les !
















Chroniques d'un vieil homme

Jean-François Tiers

Jean-François Tiers nous tend ses souvenirs avec simplicité, générosité, et cette émotion qu’il nous donne nous rappelle que la littérature, c’est d’abord un acte de partage.










Profil perdu

Hugues Pagan

Hugues Pagan n’est pas le premier flic à écrire des romans policiers, et sans doute pas le dernier… Tous ont en commun de savoir de quoi ils parlent, quand ils nous décrivent la vie d’un commissariat ou de l’un des hommes y travaillant. Tous n’ont pas le même talent pour l’écriture, mais l’on peut supposer que ceux qui sont édités, quel que soit le degré d’aide qu’ils ont reçu de leur maison d’édition, sont parmi les plus doués…








L'ombre d'un écrivain

Condie Raïs

Le livre de Condie Raïs est un pur moment de plaisir, jubilatoire en diable et talentueusement irrévérencieux. Et moi, des romans comme celui-ci, j’en veux bien tous les jours au petit-déjeuner.











Catharsis − Disputatio

Patrice Quélard

D’une plume brillante et enjouée, Patrice Quélard témoigne avec une grande intelligence et sans parti pris d’une période de l’Histoire qui, si l’on est resté au niveau collège ou lycée dans cette discipline, est assez mal connue. Et comme il le fait avec une élégance tout à fait réjouissante, on se cultive avec plaisir !









Le roi n'a pas sommeil

Cécile Coulon

Céline Coulon déroule son récit avec la force et la tenace régularité des saisons qui s’enchaînent et nous laisse en partant un goût d’inoubliable teinté de mélancolie, comme un carte postale ancienne qui nous ravit et nous interroge aussi. Du grand art !














L'invisible

Robert Pobi

Cœurs sensibles, s’abstenir ! L’invisible fait partie de ces thrillers qui donne l’impression que pour attirer le lecteur, il faut jouer la surenchère dans le gore où l’hémoglobine se calcule en hectolitres… Si vous les aimez saignants, vous adorerez ce roman.









Kuru

Katia Campagne

À la lecture du résumé, on pourrait penser qu’il s’agit d’un thriller à la sauce « pandémie zombie », mais Kuru s’avère être finalement plus proche du polar, par sa construction dramatique, que du roman à suspense.











Chroniques d'un avatar

Jean-Benjamin Jouteur

Je ne sais pas vous, mais moi, les inclassables, j’aime bien ! Moins l’auteur est formaté, plus on a de chance de lire une œuvre originale. Quand, a fortiori, il s’agit d’un premier roman et que celui-ci, en plus d’offrir au lecteur une histoire qui tient en haleine, montre une bonne maîtrise de la langue, je ne peux que saluer l’émergence de ce nouvel auteur.









Dernier voyage à Amsterdam

Philippe Jean Biord

Ce Dernier voyage à Amsterdam est un roman qui n’aurait jamais dû sortir dans l’état et ne vaut que pour l’originalité de son histoire.












Quand sort la recluse

Fred Vargas

Dans Quand sort la recluse, le neuvième (et dernier en date) roman de Fred Vargas mettant en scène le commissaire Adamsberg, on retrouve le flic dans les brumes islandaises où il s’était réfugié à la fin du précédent volume. Une enquête d’apparence compliquée le rappelle d’urgence à Paris, mais c’est autre chose qui va interpeller ce flic hors-norme : l’intérêt de l’inspecteur Voisenet pour une araignée au nom de recluse qui, dans le même temps, a déjà fait trois morts dans le Gard.












L'enquête aux Volets Bleus

Kate Oliver


Enquête aux volets bleus, malgré son titre, n’est pas réellement un roman policier. Il y a bien une enquête menée par un policier, mais ce n’est qu’un prétexte à révélation. Dans ce livre, les seuls morts le sont de vieillesse, ce qui n’est pas si rare quand cela se passe dans une maison de retraite.










Les transparents

Ondjaki

 La littérature africaine n’est certainement pas la plus représentée dans les vitrines de nos libraires, et c’est bien dommage ! À l’heure où le rouleau compresseur de la mondialisation nivelle tout ce qui se vend, même l’art est prié de passer par le moule de la rentabilité et l’auteur par celui du consensus. Dans ce monde aseptisé de la littérature industrielle, le roman d’Ondjaki est une salvatrice bouffée d’air frais.







La démocratie est un sucre qui se dissout dans le pétrole

Mélanie Talcott

La démocratie est un sucre qui se dissout dans le pétrole devrait être au top des ventes, tant par l’actualité brûlante de son propos (ou plutôt d’une partie) que par son intelligence doucement subversive. Oui ! Tout le monde devrait le lire ! Enfin ça, c’est dans un monde idéal… Un genre de Mudhif à l’échelle planétaire…









Le dernier chasseur de sorcières

James Morrow

Un roman passionnant, riche et joyeusement iconoclaste qui allie plaisir intellectuel et divertissement, amusement et réflexion dans une écriture débridée et surprenante.
Lire l'avis.












BrabanCIA Première vague

Alexis de Saint Val



Début février 2016, Alexis de Saint Val annonçait sur Iggybook : « Les correcteurs ont presque fini leur travail. La date arrêtée pour la sortie de BrabanCIA est toujours fixée à fin février. » Je vais être méchant, mais ce jour-là, il aurait mieux fait de repousser la sortie à une date indéterminée et de virer ses correcteurs !









Apparences

Lydia Le Fur


Une histoire mal racontée… écrite d’une belle plume !












Plateau

Franck Bouysse

Ce roman paru dans la catégorie « policier » a dû décontenancer plus d’un amateur de polar tellement il est loin des schémas habituels du genre. En effet, même si une menace plane sur ce coin du Limousin, c’est sur le châssis des tourments de l’âme humaine qu’est bâtie la trame de l’histoire.




 

L'huissier de justice, les vautours et le cabriolet

Frédéric Soulier


Frédéric Soulier nous offre, comme à son habitude, une cuisine bien à sa sauce, c’est-à-dire à base de tripes et de sang, et fortement épicée. Si vous aimez fouir dans de sombres recoins, fourgonner parmi d’innommables détritus, tripatouiller les matières visqueuses et glauques, alors c’est cet auteur qu’il vous faut !









Bons baisers de Dubaï

Sassa

Bons baisers de Dubaï est un évident clin d’œil au cinquième roman de Ian Flemming (Bons baisers de Russie) mettant en scène James Bond. D’ailleurs, comme son célèbre prédécesseur, Alan et son coéquipier Howard sont au service de Sa Majesté. Ils travaillent pour le MI6.









Les dossiers Dresden - 1 Avis de tempête

Jim Butcher

 Certains mordus de polar ou fanas de fantastique crieront peut-être au scandale, ni retrouvant pas leurs petits, mais personnellement, j’ai trouvé le mélange des genres plutôt réussi et j’ai passé un excellent moment de lecture avec ce roman.










300 mots

Richard Montanari

Les critiques mises en avant sont plutôt élogieuses… Trop ? À la sortie, on est un peu déçu pas ce polar qui peine à décoller avant son dernier tiers.










En attendant d'être grande (partie 1 : vêtue de regards)

Théo Kosma


Le problème, quand un auteur se met dans la peau d’un personnage qui raconte sa propre histoire, c’est qu’il n’intervient aucun élément pour contrebalancer les dires de ce dernier. Il est donc tentant de faire l’amalgame entre les paroles du personnage et les pensées de l’auteur. Ne connaissant pas personnellement celui-ci, je me garderai de lui prêter les pensées de Chloé !








Avoir un corps

Brigitte Giraud

J’avais lu, il y a quatre ou cinq ans, Journal d’un corps, de Daniel Pennac. Le livre de Brigitte Giraud en est un peu le pendant féminin. Les deux auteurs nous content une histoire de vie du point de vue du corps, c’est-à-dire des sensations, des émotions et de leurs répercussions sur le plan physique.













Théâtre participatif - Des maux en actes

Jean-Benjamin Jouteur
Voilà que je sors complètement de ma zone de lecture pour vous parler non pas d’un roman, mais d’un livre à la fois témoignage et méthode de travail…
« Mais que diable allait-il faire dans cette galère ? » se diront ceux qui savent leurs classiques.









Babylone Dream

Nadine Monfils

C’est à travers le traitement des personnages que l’auteure impose sa différence. Et pourtant, aucun d’eux n’est spécial, ne possède de dons particuliers, mais l’éclairage qu’elle apporte sur leurs traits de caractère les rend particuliers. On sent la femme de théâtre derrière cette « mise en scène ».








 

Les Farfelus

Céline Barré
La littérature humoristique n’est pas mon genre de prédilection, mais à force de voir des publications à propos des livres de Céline Barré sur les réseaux sociaux, ça me démangeait de savoir de quoi il en retournait.

La maison interdite

Dean R. Koontz
Si Dean R. Koontz a été comparé à Stephan King, les vrais amateurs préféreront l’original.












Des étoiles dans la peau

Morgan of Glencoe
Loin des ciselures étincelantes de l’univers baroque et magique de La dernière geste (dont « Si loin du soleil » est le premier tome), L’auteure nous projette dans la réalité d’aujourd’hui avec un langage plus brut, plus oral, mais avec la même efficacité à capter le lecteur, on pourrait presque dire à le capturer…








Le tour de l’univers en 10-43 secondes

Manu Breysse

N’hésitez pas, sortez vos passeports intergalactiques et embarquez sans plus attendre pour un voyage bien secoué. Ce livre est complètement dingue, donc à lire absolument !








Dispersez-vous, ralliez-vous

Philippe Djian

Un récit axé sur les relations humaines, des descriptions esquissées d’un trait vif et nerveux, des phrases courtes, épurées… Une volonté d’aller à l’essentiel.
Sauf qu’ici, l’essentiel se décline à l’imparfait du subjectif !









La Fenêtre de Dieu

Cédric Blondelot

C’est vrai que dès la première étape, on se doutait bien qu’on n’allait pas emprunter que des sentiers balisés… Il y a des détails qui ne trompent pas, des trucs qu’on ne rencontre pas aux coins du parking, ou alors c’est que la moquette était drôlement bonne !









Chroniques de San Francisco

Armistead Maupin


Ces chroniques de San Francisco se lisent comme on suce un bonbon : avec gourmandise ! Le ton est léger et l’humour est fin, avec une petite pointe acidulée qui participe grandement au plaisir.













Brooklyn Paradis (saison 1)

Chris Simon

Les écrits de Chris Simon ne sont pas remboursés par l’assurance maladie, mais ils sont garantis avec effets secondaires : déformations spasmodiques du visage allant du sourire au rire, démangeaisons du cortex cérébro-spinal entraînant une excitation de l’imaginatif, bouffées de plaisir.








Tel Aviv Suspects

Liad Shoham

 Liad Shoham est présenté comme le meilleur auteur israélien de thrillers… N’en ayant pas lu d’autres, je ne me permettrais ni d’infirmer ni de confirmer cette assertion, mais je peux au moins affirmer ceci : Tel Aviv Suspects est un sacré bon roman !













Élie et l'Apocalypse - Les 3 sages

Elen Brig Koridwen

Avec plus de huit-cents pages, on peut dire que ce bouquin est un pavé, mais loin d’être indigeste, il se déguste avec gourmandise, voire un peu de goinfrerie tant on a hâte d’en connaître la fin.










En vieillissant les hommes pleurent

Jean-Luc Seigle

En vieillissant les hommes pleurent est un roman intime et bouleversant sur une journée de l’année 1961 d’un ancien combattant de la ligne Maginot qui est resté quatre ans prisonnier de guerre en Allemagne. Albert est un homme simple, ouvrier chez Michelin, issu d’une famille de paysans.













 

Marée montante

Marion Zimmer Bradley

 La créativité de l’auteure, particulièrement brillante dans les sociétés et les cultures qu’elle décrit, nous invite à une véritable découverte ethnographique en territoires inconnus. C’est bien ce qu’on demande à la science-fiction, nous faire voyager, non ? Avec ce recueil de nouvelles, c’est une réussite !










Barby Blue

Olivia Koudrine

Vous le savez, si le domaine artistique est aussi celui de la beauté, il plonge souvent ses racines dans les ténèbres les plus profondes, je veux parler des noirceurs de l’âme humaine. Et c’est bien dans le polar que cela transparaît le plus. Olivia Koudrine ne fait pas exception à la règle et trempe sa plume dans le sang noir de l’enfance maltraitée, trahie, marquée à jamais.
Lire l'avis. 






Épilogue

Frédéric Soulier

Je l’ai dit en introduction, Épilogue est une « œuvre de jeunesse », et de ce fait, souffre de quelques imperfections. Quelques tournures de phrase, une ou deux répétitions auraient demandé une relecture plus attentive, certes, mais si vous me demandez si j’ai aimé ce livre, la réponse est oui, sans équivoque.








Xtrème Préjudice

Mark Zellweger

La presse littéraire salue l’entrée de Mark Zellweger dans le club des grands auteurs du genre… je ne peux que l’en féliciter tant il est vrai qu’au fil des volumes, lui aussi a pris son envol.











Les pommiers fleurissent aussi en hiver

Aubry Françon


Aubry Françon, dans son écriture, n’est pas du genre à en mettre plein la vue, mais il a ce charme discret qui accroche bien plus sûrement et durablement que l’esbroufe et le m’as-tu-vu.









Le syndrome de Kitahara

Christoph Ransmayr

 Ce n’est certes pas le dernier roman à la mode, puisqu’il date d’une vingtaine d’années, ce n’est pas non plus un roman de genre, mais c’est un chef-d’œuvre, et dans ces cas, il n’y a pas de date de péremption ! Alors si vous aimez la grande littérature, n’hésitez pas plus longtemps, le syndrome de Kitahara est fait pour vous.













Même les rhinocéros pleurent parfois

Marie-Josèphe Faure

 
Même les rhinocéros pleurent parfois n’est pas vraiment un roman, c’est un cri du cœur… Malheureusement, les cris du cœur, aussi sincères soient-ils, ne font pas forcément de la bonne littérature.










Une jeunesse dans le tumulte

Michelle Pannetier-Alabert


Un roman plaisant à lire mais qui me laisse l’impression de ne pas aller au bout de son histoire…


















Le manuscrit et la mort

Nila Kazar


Nila Kazar confirme, s’il en était besoin, qu’elle sait manier la langue et la teinter de ce qu’il faut d’humour, de sensualité, de tendresse, ou d’une pointe d’ironie…









Seeker

Jack McDevitt

Une aventure plaisante à suivre, avec un bon suspense et quelques rebondissements intéressants, mais c’est un roman dont on peut se passer.











Le journal d'un fou

Nicolaï Gogol, JeF Pissard


Ce journal d’un fou, version XXIème siècle, est tout à fait réjouissant à lire et il nous montre, au passage, à quel point, dans certaines sphères, les choses évoluent peu.











La ville des mystères

Julien Hirt

Ce Monde hurlant, dont ce titre est le premier tome, mérite vraiment la balade ! Voire la ballade, tant on y imagine facilement des ménestrels en chanter la beauté ou les légendes terrifiantes de son passé.








Babayaga

Toby Barlow

S’il vous reste vingt-trois euros sur votre budget livre de ce mois, investissez-les dans Babayaga. Si vous ne les avez plus, prenez-les ailleurs ! Privez vous de Nutella, reportez au mois prochain l’achat de nouvelles chaussures, laissez la voiture au garage et roulez à vélo, ou même, ne renouvelez pas vos antidépresseurs, ce livre fera aussi bien l’affaire. Et si vraiment vous êtes coincé, et bien empruntez-le à la bibliothèque… 
Lire l'avis. 










Dissolution

Jean-Michel Cohen-Solal

Pour son approche hyperréaliste et sans concession d’un sujet qui n’a jamais été aussi brûlant, ce petit roman (160 pages) est à lire d’urgence. Jean-Michel Cohen-Solal, avec Dissolution, nous rappelle combien notre idéal de fraternité est fragile, et combien l’engagement devient nécessaire face à la montée des partis de la haine et de la xénophobie d’un côté, et des fanatismes religieux de l’autre.





La voie des ombres - Connexio Sybarite T1

Lysere


Quand on raconte une histoire en choisissant pour narrateur un type en pleine confusion mentale, on s’expose à être soi-même, en tant qu’auteur, un peu confus. Et c’est précisément l’impression générale que me laisse cet ouvrage : une certaine confusion !







 

Le passager d'Istanbul

Joseph Kanon


 Un style narratif prenant, une histoire au suspense maîtrisé, une promenade inoubliable dans Istanbul (tel que la ville se présentait dans les années quarante), un homme prit entre raison d’État et conscience personnelle… tels sont les ingrédients qui fond du Passager d’Istanbul un excellent livre qui va au-delà du roman d’espionnage et peut, par les thèmes abordés, toucher un large lectorat.











Skinwalkers

Alex Evans


Alex Evans signe là un roman fantasy très sympa qui plaira sans doute plus à un lectorat jeune, auquel je le conseille vivement, mais laissera les lecteurs exigeants sur leur faim, sans toutefois leur couper l’appétit.











Fratricide

Patrice Quélard


J’avais chroniqué ce roman, il y a quelque temps, pour le blog de la bibliothèque apchonnaise… Des transactions étaient en cours, l’auteur m’avait demandé d’attendre avant de parler de son livre.
Le voici maintenant édité chez Les Amazones, et c’est tant mieux !
Une bonne raison, donc, pour en redire tout le bien que j’en pense.









Ad Feminam

Yano Las

 Voilà un livre que j’ai failli, par un excès de courtoisie, refuser de commenter. Je m’apprêtais à écrire à l’auteur pour lui dire ce que je pensais des petites maisons d’édition qui n’offrent pas le minimum à leurs auteurs : une relecture digne de ce nom.















Les anges meurent de nos blessures

Yasmina Khadra

 Yasmina Khadra est considéré comme l’un des plus grands écrivains francophones algériens de sa génération, et sa réputation n’est pas galvaudée. J’ai toujours un grand plaisir à retrouver cette plume lucide et forte qui dessine les mouvements de l’esprit comme un paysage.












L'appel du Dieu-ventre

Frédéric Soulier


Fidèle à ses habitudes, Frédéric Soulier va farfouiller là où ça fait mal, parfois jusqu’à la nausée, mais on ne peut s’empêcher de se projeter à la place du personnage, de se dire : « et moi, à sa place… » Et c’est ce qui en fait un auteur indispensable.









Les émeraudes de Satan

Mathieu Bertrand


Un roman qui ne révolutionne pas le genre, mais qui reste agréable à lire grâce à une écriture soignée. Par contre, pour un lecteur exigeant, il est loin de tenir toutes ses promesses.









 

Musiques de la frontière

Léa Silhol

 Difficile de parler d’un livre quand tout est déjà dit en quatrième de couverture… Parce que c’est bien exactement de ce qui est décrit qu’il s’agit. Et le monde de Léa Silhol n’est pas très éloigné du nôtre : un monde parallèle à une poignée de degrés-seconde de nous, contemporain et universel.











La part d'ombre

Marie-Françoise Chevallier Le Page


 
Un roman pas très moderne, si on le compare aux best-sellers de la littérature policière d’aujourd’hui, mais qui réjouira ceux qui apprécient une belle utilisation de la langue française.










Et tes larmes retenir

Charlotte Orcival


J'ai eu l'honneur de le lire en avant-première, j'ai la joie de vous en proposer la chronique avant sa sortie, pour être sûr que vous ne le loupiez pas !













Les femmes de Monsieur Springer

Marie-Pierre Garnier

 Ce livre est un gain à un concours. Lorsque l'auteur me l'a fait parvenir, je lui est promis une chronique. C'est chose faite. On dit qu'à cheval donné, on ne regarde pas les dents, mais une chronique est une chronique, et pour moi, rien ne justifie un traitement de faveur…










 

Des nœuds d'acier

Sandrine Collette


C’est à une véritable plongée en enfer que nous invite Sandrine Collette. Un examen clinique de la dégradation des défenses psychiques d’un individu soumis à la torture et enfermé dans un milieu où les repères de la civilisation ont disparu.
Lire l'avis.







La fièvre du lézard

Laurent Carstens

 
Ce premier roman chroniqué de l’année 2017 est aussi le premier roman de son auteur. Il ne sera sans doute pas LE roman de l’année, mais il fait partie de ceux qu’on lit avec plaisir, et ce n’est déjà pas si mal !










Le baptême du soleil

Bastien Pantalé


Premier tome de la trilogie Ascendance, Le baptême du soleil nous convie à un voyage aux confins des origines de la vie dite intelligente.











Dans l'ombre du viaduc

Alain Delmas


Quand, vingt ans plus tard, le hasard des rencontres joue une nouvelle partition d’un même drame… ou comment les actes passés des parents pèsent-ils sur le présent de leurs enfants.










Double jeu

Mark Zellweger


Troisième opus de la série Réseau Ambassador, Double jeu, sorti en 2016, est sans doute le plus dérangeant. Du moins, l’ai-je ressenti comme tel ! La raison ?










Le Cri du cerf

Johanne Seymour


Autant te prévenir tout de suite, lecteur, ce roman n’est pas écrit en français, mais en québécois…
Lire l'avis. 














La rousse qui croyait au Père Noël

Suzanne Marty


On approche de Noël et, si tout va bien, d’une période plutôt joyeuse, alors voilà un petit livre qui tombe à pic !



















L'affaire Jésus

Andreas Eschbach

Classé dans la catégorie science-fiction, ce livre pourrait tout aussi bien rejoindre le rayon des thrillers. On peut même lui trouver un petit goût de roman d’espionnage.















La troupe

Frédéric Meurin


Une histoire agréable à suivre, mais le propos de l'auteur est un peu trop dilué et cela risque de faire décrocher ceux qui n'éprouve aucune attirance pour le théâtre.
















La mort sur un plateau

Francisco Lozano


La trame est bien montée, ce qui devrait aboutir à une histoire solide… Malheureusement, l’ensemble souffre d’une réalisation loin d’être aboutie.













Les sirènes noires

Jean-Marc Souvira


L’auteur fait partie de la « Grande Maison », alors forcément, son roman colle au plus près de la réalité du terrain et du métier de flic. Et comme en plus il montre un certain talent pour raconter des histoires, on tient là ce que j’appellerais « un sacré polar ! »


















Alice chevauche la tempête

Elissa Bejaoui



C’est très exactement dans ce genre de situation que j’apprécie le mieux ce travail de chroniqueur : quand je suis sollicité par une personne inconnue et qu’en acceptant son livre je découvre une pépite comme Alice chevauche la tempête.










Accros du roc

Terry Pratchett

 Si les romans de la série « Les annales du Disque-monde » se passent tous dans cet univers étrange et éponyme, chacun peut être lu indifféremment de l’ordre de parution. Chaque volume représente une histoire à part entière. Les accros du roc (N° 16) ne fait pas exception et qu’importe si vous ne connaissez pas Terry Pratchett, inutile d’aller chercher le tome 1 pour partir à la découverte de cet auteur aussi prolifique qu’étonnant. 











Panique au Vatican

Mark Zellweger

 
Après L’envol des Faucons, ce n’est pas sans me réjouir que j’ai renoué avec l’équipe du Sword plus qu’au grand complet, puisqu’on apprend dès l’ouverture de ce roman que les Faucons ont recruté de nouveaux collaborateurs, tout aussi efficaces que les membres de la formation initiale.








 

Retour à la cité des monstres

Frédéric Soulier



Retour à la cité des monstres, dans la bibliographie de Frédéric Soulier, pourrait faire figure de roman noir « classique », même si l’on y trouve un soupçon de magie vaudou. Mais personne n’a dit que le vaudou était incompatible avec le roman noir…









Rien à voir ! (Caviardage T.1)

Vane Kien



Rien à voir ! Quand on nous dit qu’il n’y a rien à voir, c’est bien souvent qu’on nous cache quelque chose… Et c’est ce quelque chose que nous dévoile l’auteur avec une belle élégance…










Rivales

Fabrice Brunon



Dans sa présentation, l’auteur explique qu’il a écrit ce thriller pour sa femme… C’est bien connu, l’amour rend aveugle. C’est sans doute pour ça qu’il a employé les grands moyens afin d’éblouir l’élue de son cœur. Et il est arrivé à ses fins, puisque l’épouse subjuguée a apprécié le présent au point de lui conseiller de le publier. Mais pour un regard non asservi par le filtre des sentiments, c’est terriblement bling-bling !
Lire l'avis. 







Le choix d'Hélène

Lou Desmurs



L’écriture de Lou Desmurs a ceci en commun avec Hélène, son héroïne : il suffit d’un regard pour tomber sous le charme… Il ne m’a fallu que quelques lignes pour être séduit. Elle a cette impudeur subtile d’une robe légère dans un contre-jour, donnant, par sa subjectivité, plus à voir qu’un corps nu sous une lumière crue. Ce n’est pas au regard qu’elle s’adresse, mais à l’émotion.






Kaïken

Jean-Christophe Grangé

 Je ne connais pas tous les titres de Jean-Christophe Grangé, mais parmi ceux que j’ai lus, Kaïken est pour moi l’un des meilleurs. Les presque cinq-cents pages se lisent très rapidement, tellement il est difficile d’en décrocher. L’écriture est précise, aucun mot n’est en trop, et l’ensemble vous entraîne avec la puissance d’un fleuve. Pour moi, un polar noir à ne pas manquer !
Lire l'avis. 







Je t'aime Dieu non plus

Jean-François Pissard



En nous contant cette rencontre amoureuse entre un curé et une femme mariée, ce sont aussi les travers d’une certaine société rurale que nous décrit sans parti pris, d’une plume élégante et précise, Jean-François Pissard. Une lecture très agréable, qui interroge sans en avoir l’air sur le pouvoir de ses propres certitudes et le poids de l’éducation reçue.






Gahila (Tome 1)

Élisabeth Charier



Si vous aimez les récits de l’imaginaire, plongez sans hésiter dans celui de cette auteure, il est riche et plein de surprises, et saura séduire les amateurs de fantastique.








Double je

Jean-François Pré


Un roman à plusieurs degrés de lecture, qui réjouira ceux qui veulent juste se distraire comme les lecteurs plus exigeants.










 

Dernières nouvelles de la Terre

Pierre Bordage

 Voilà de quoi découvrir une large palette du talent de ce conteur. Pierre Bordage raconte bien et sait se diversifier, même si tous ces récits, à part « Mauvaise nouvelle », reste du domaine de la science-fiction ou du fantastique, voire de la fantasy, comme avec « Le chant de l’esgasse ».
Lire l'avis. 








L'envol des Faucons

Mark Zellweger

 
Pour inaugurer ce partenariat avec les éditions Eaux Troubles, j’ai choisi de lire le roman de Mark Zellweger, L’envol des Faucons. Je ne connaissais pas l’auteur, et j’ai lu peu de romans d’espionnage. C’était donc quasiment une double découverte, pour moi.








Les rivières fantômes

Nila Kazar


Je connaissais la plume de Nila Kazar à travers les articles publiés sur son blog, alors en me procurant ce recueil de nouvelles, j’étais sûr d’y retrouver sa talentueuse patte. Et je n’ai pas été déçu ! Mais loin du ton à la fois enjoué et sérieux de ses papiers, j’ai découvert une autre facette de cette auteure, plus austère, plus grave. Il faut dire que le thème de ces nouvelles ne se prête pas vraiment à la légèreté.







Élixir de nouvelles steampunk

Delphine Schmitz

Delphine Schmitz est pourtant bien de notre époque, mais elle a dû tremper sa plume dans une encre bien plus âgée qu’elle, d’un peu plus de cent ans… Nous voilà donc, par la magie de cette belle écriture, plongés dans ces années d’effervescence créatrice, où les inventions foisonnaient, portées par les nouvelles techniques offertes par la vapeur.
Lire l'avis. 









Le voleur de temps

Tony Hillerman



Un très beau roman qui plaira aussi bien aux amateurs de polar (sans violence inutile) qu’à ceux qui s’intéresse aux cultures amérindiennes d’hier et d’aujourd’hui.










Le degré de connerie

Jean-François Pissard et Geneviève Ballereau



Il est difficile, pour moi, de faire une chronique de ce livre. Pourquoi ? Parce qu’il ne s’agit pas d’une œuvre de fiction, mais d’une exposition d’idée, et que cela pourrait tourner au débat plutôt qu’à l’appréciation. Mais je vais m’essayer à cet exercice.









Eternity Express

Jean-Michel Truong



Plus anticipation que science-fiction, ce roman est de ceux qui nous parlent du possible devenir de notre société en se basant sur des éléments concrets du monde dans lequel nous vivons aujourd’hui.









Toute latitude (Point cardinal, tome 1) 

Olivier Triquet


Je ne sais pas vous, mais moi, les pirates, corsaires et autres gars de la flibuste, ça m’a toujours fait rêver. Que ce soit en littérature ou au cinéma, de L’île au trésor à Pirates des Caraïbes en passant par Le corsaire rouge ou Barbe-Noire le pirate sans oublier le Capitaine Hook de Peter Pan ni même l’équipage de pirates si souvent croisé dans les albums d’Asterix le gaulois, on ne peut pas nier que ces aventures maritimes soient synonymes de rêves et d’évasion.








Chroniques du quotidien

Christine Canvel
Illustration Ops Sons


Je vous le dis tout de suite, ce recueil est lu et approuvé par le « Raton Râleur ! » Et ça, c’est un gage que vous y trouverez tout ce qu’il promet : poils à gratter, soude caustique et bouquet d’épines ! Le tout saupoudré au sel de l’humour AOC.









Au fer rouge

Marin Ledun



Je vous éviterai le jeu de mots facile, du genre : « Au fer rouge est un roman qui m’a marqué… », mais c’est pourtant vrai qu’on n’en ressort pas indemne. D’abord parce que c’est un roman noir. Très noir. Et cependant, tous les protagonistes de cette histoire sordide sont gris. De différentes nuances de gris.







Une proie sans défense

Elen Brig Koridwen


Si vous aimez les bouchées qui commencent sur une note douce amère pour vous laisser en bouche un goût plus corsé, alors vous adorerez cet « apéribook » au poivre noir.










Autopsie d'une saison en gendarmerie

Freeric Huginn

Autopsie d’une saison en gendarmerie est un témoignage sur l’expérience d’un jeune homme engagé volontaire qui passe son service dans une brigade de gendarmerie. C’est plutôt bien écrit pour un gendarme, comme on aurait dit méchamment à une époque pas si lointaine où l’on ne demandait pas aux pandores de savoir manier le français…









Épître aux Martiens

Jean-Marc Lovay


Ce livre à la couverture trompeuse a été classé, dans la catégorie « Science-fiction ». Les amateurs du genre risquent d’être déçus, ou pour le moins, déroutés. Pour ma part, je l’aurais volontiers fait figurer dans la catégorie « inclassable ».

En effet, que dire d’un roman aussi singulier que celui-ci ?
















Prof à plein temps

Joana Etzkin

À travers cette journée ordinaire d’une prof de français, Joana Etzkin a choisi de se raconter dans le quotidien de son métier plutôt que de s’appesantir sur un sujet mille fois rebattu. Et c’est ce qui rend se livre si vivant.



















L'arbre du dieu pendu

Alejandro Jodorowsky

Un bien étrange roman que cet « Arbre du dieu pendu ». Si l’on s’attend à une saga familiale, et bien, c’en est une, en effet : celle de la famille de l’auteur qui fuit les pogroms pour se réfugier en Amérique du Sud sous un nom d’emprunt. Mais l’auteur va beaucoup plus loin que la seule relation d’un exil qui pourrait être celui de n’importe quelle famille juive, durant cette époque cruelle. Cette histoire, il la sublime, la magnifie à la manière d’un enfant pour qui les parents sont des héros. Il en fait un conte fantastique où se côtoient la politique, le mysticisme, la magie, le symbolisme…


Crime à Paris

Murielle Lucie Clément



Les romans de Murielle Lucie Clément sont riches, et c’est un bonheur pour les lecteurs exigeants. Il y a l’histoire policière, bien sûr, mais on sent que l’auteur aime partager sur les sujets qui lui tiennent à cœur. Alors si vous n’êtes jamais rassasié d’apprendre, lancez-vous sans plus tarder dans Crime à Paris. En plus d’un bon polar et pour pas un centime de plus, vous accéderez à une mine d’anecdotes, de réflexions qui réjouiront votre intellect.











La vengeance de monsieur Kéréko

Francis Diop


Dans ce livre de Francis Diop, il y a d’abord l’histoire, celle de monsieur Kéréko, raconté à la façon de ces contes qui se transmettaient au coin d’une cheminée ou à l’ombre d’un grand arbre. Et comme tous les contes, celui-ci n’est pas un simple récit, il est aussi enseignement. Car les vrais contes, quelle que soit la culture d’où ils sont issus, ont en commun la faculté de donner à ceux qui les écoutent vraiment des clés pour appréhender le monde.





Le déclic

Jérôme Onof


L’ex-inspecteur (il a démissionné suite à ses déboires précédents) se retrouve encore une fois mêlé à une histoire bien tordue, bien glauque, et dans laquelle il fait office de pigeon. Son caractère ne s’est pas amélioré, mais maintenant que je le connais, j’apprécie sa compagnie bien mieux que lors de notre première rencontre (voir ma chronique de Mabouls de cristal).
Lire l'avis.





Les 40 signes de la pluie

Kim Stanley Robinson


Ne vous fiez pas à la quatrième de couverture, ce premier tome n’est pas un livre-catastrophe. La plus grande partie du récit se situe avant l’arrivée des tempêtes.
Si vous n’êtes par rebuté par la science, je vous conseille fortement Les 40 signes de la pluie.











Amina Tales (l'intégrale)
Fredel


Si ce récit m’avait agréablement surpris dans Soleil noir, par le monde futuriste dans lequel Fredel nous invitait, par l’intrigue elle-même, c’est dans cette suite que l’on comprend mieux les interrogations qui ont amené l’auteur à écrire Amina Tales.







Du bois pour les cercueils

Claude Ragon


Tout est dit sur la quatrième de couverture : Du bois pour les cercueils est un roman qui parle du terroir, avec la langue du cru, et c’est aussi un polar « à l’ancienne », façon Simenon, où l’on suit le cheminement de pensée de l’inspecteur, les réflexions qui, de petits détails en petites découvertes, l’amènent sur le chemin de la vérité.






Comme le fantôme d'un jazzman dans la station Mir en déroute

Maurice G. Dantec



Forcément, un roman de ce déjanté de Dantec, ça ne ressemble pas à une calme soirée au coin du feu à écouter cousin Rodolphe chanter du Cabrel. C’est plus proche du trip sous LSD que de la douceur planante de l’opium.







Ce que murmurent les étoiles 

Dominique Durand  

Dès les premières lignes, je me suis dit que j’avais affaire à un auteur qui sait manier la langue. Syntaxe excellente, ponctuation bien placée, richesse de vocabulaire, documentation précise et bien fournie…







Urgence ultime

Katherine Howell


Un bon polar mené tambour battant, au rythme effréné d'un véhicule d'urgence qui fonce au milieu de la circulation. Angoisse garantie ! Du genre qu'on aime…








Si loin du soleil (la dernière geste T 1)

Morgan of Glencoe

 Je n'ai jamais fait une chronique aussi longue ! Je me demande ce qui m'a pris !
Lire l'avis 








 

Palladion

Valerio Manfredi



Un polar archéologique ! Voilà une lecture que Poljack ne pouvait manquer ! Surtout si l’auteur a lui-même eu de nombreuses activités dans ce domaine.







Spi

Elen Brig Koridwen


Quand Elen Brig Koridwen raconte une histoire, on devrait lui accoler le même genre de panonceau que ceux qu’on trouve près des passages à niveau : « Attention ! Une histoire peut en cacher une autre. »







Crime à l'université

Murielle Lucie Clément


Le véritable héros de ce livre n’est pas l’un des protagonistes de cette histoire, mais bien cette entité un peu hors de la réalité qu’est le microcosme des professeurs, des étudiants de l’université. Et l’auteur en fait une analyse minutieuse, décortiquant les manies de chacun, les travers et les obsessions des uns et des autres avec une richesse de détails, de langage, et une érudition qui font de Crime à l’université un polar hors du commun.






Cosmic blues

Gérard Lecas



Un bon scénario, une écriture nerveuse, j’ai dévoré ce bouquin auquel je ne reprocherais finalement que d’être un peu court et de manquer un peu de garniture.
Lire l'avis.

 

 

 

 


Les ombres silencieuses

Mari Jungstedt



Je découvre cet auteur scandinave avec ce roman et je me sens tout de suite plongé dans… un roman policier scandinave !
Lire l'avis.

 

 

 

 


L'hiver du monde (Le siècle - T. 2)

Ken Follett



Si vous avez envie de vous évader sans prise de tête tout en vous penchant sur les grandes pages de notre histoire, alors ce livre est fait pour vous. Le travail historique est remarquable, et si bien enrobé dans cette saga qu’on apprend beaucoup sans le moindre effort.







Éléna Mar

Lydie Lefèvre


J’ai vu que ce livre a reçu quelques commentaires, dans l’ensemble plutôt bons. J’en suis heureux pour l’auteur, je lui souhaite de bonnes ventes… Mais désolé, je n’irai pas dans le sens général.







Petrichor (ou l'odeur de la terre mouillée)

Frédéric Soulier



Si vous n’aimez pas ce qui est glauque, à la limite du sordide, passez votre chemin. Frédéric Soulier se plaît dans les replis les plus sombres de l’âme humaine. D’ailleurs, il avertit son public : « Attention, cette nouvelle peut heurter les esprits les plus délicats. » Vous voilà prévenus !







L'homme de l'ombre

Elen Brig Koridwen


Elen Briq Koridwen a appelé ce court récit « Apéribook ». C’est bien trouvé ! L’écriture est réjouissante et nous met en appétit, mais un apéritif sans repas derrière, c’est frustrant.







Mémorial tour

Chris Simon


Eh bien, mes amis ! Quel cauchemar ! Non, pas la lecture de ce livre, bien au contraire, mais ce que vivent les personnages qui ont eu la malencontreuse idée de s’offrir une semaine de vacances sur les traces d’une des plus douloureuses tragédies de notre histoire : la Shoah et ses camps de la mort.







Mabouls de cristal

Jérôme Onof


Voilà un polar à la trame bien tarabiscotée, emmêlée à souhait, qui vous entraîne de fausses pistes en conjectures tortueuses. Enfin, surtout en conjectures, parce que des pistes, c’est justement le problème de l’inspecteur Léo Rubin (prononcez Rubine), il n’en a pour ainsi dire aucune !

 

 

 


Le groupe P

Maurice Dubosson


Si ce livre m’a un peu déçu d’un point de vue littéraire, j’ai beaucoup aimé sa lecture pour les questions qu’il pose, les réflexions qu’il inspire. L’histoire, aussi, est plutôt intéressante et ne lasse jamais le lecteur. Je le conseille à tous ceux qui partagent les mêmes interrogations que Maurice Dubosson, qu’elles concernent les origines de la pensée ou l’avenir de l’humanité.








Le secret de Big Papa Wu

Diane Wei Liang


Si vous voulez du noir, passez votre chemin, mais si vous êtes un peu « fleur bleue », pourquoi pas ? C’est plutôt bien écrit et certainement agréable à lire pour qui aime ce genre.
Lire l'avis.






Les morts perdent toujours leurs chaussures

Raul Argemi

Dans son écriture, sans doute le plus français des auteurs latino-américains.







Saga

Laure Malaprade



C’est dit dans le résumé : en suédois, une saga, c’est l’histoire qu’on raconte aux enfants avant d’aller dormir. En français, l’une des acceptations du terme renvoie à l’histoire d’une famille ou d’un groupe d’individus. Dans le roman de Laure Malaprade, c’est l’histoire d’une famille, celle, aussi, d’une belle jeune fille… et le nom d’un personnage : la grand-mère d’Emma, la narratrice. 
Lire l'avis 





INsoumission

G. Dimitri



Les histoires d’amour finissent mal en général. Mais, tout écrivain vous dira que rien ne sert de souffrir (en silence), il vaut mieux en faire un livre.
Lire l'avis 



Exposition Christine Baleydier

Une fois n'est pas coutume, ce n'est pas à une lecture que je vous invite, mais à une exposition.

Pour en savoir plus

 

 Le cri sauvage de l'âme

Frédéric Soulier



Voilà un auteur comme je les aime. Un auteur qui n’a pas peur de mettre les mains dans le cambouis de l’existence, d’appeler un matou un chat (ou le contraire, si son personnage parle comme ça) et de tourner son projecteur vers les coins les plus sombres de la société.


Temps glaciaires

Fred Vargas

Adamsberg aimait bien le commissaire Bourlin. Grand mangeur, grand fumeur, grand buveur, en éruption perpétuelle, vivant à plein régime en rasant les gouffres, dur comme la pierre et bouclé comme un jeune agneau, c’était un résistant à respecter, qui serait encore à son poste à cent ans.
Lire l'avis





Débolis Héyavé
Anaïs W.



Résumé (source Amazon) :
À 16 ans, Débolis n’a jamais connu sa mère et a été abandonné par son père du jour au lendemain. Pour ne pas être consumé par la colère, Débolis a finalement trouvé refuge dans la spiritualité et le style hippie : être positif, aller à l’essentiel et ne pas se soucier de l’avis des autres, fait partie de ses nouveaux principes. 
Lire l'avis





Marges forcées (Autant en emporte de chergui…)

Elen Brig Koridwen



À Casablanca, en 1960, Roger et Juliette Lebureau, « sauveurs de chiens perdus », repèrent un adolescent abandonné à lui-même depuis le remariage de sa mère.

 


Le chemin s'arrêtera là

Pascal Dessaint

Sur une côte nordique fantomatique, des hommes survivent au jour le jour, hantés par un passé mortifère. Mais qui sont ces laissés-pour-compte de notre époque, qui semblent camper dans un temps suspendu ? 

Retour en terre

Jim Harrison
traduit de l’anglais par Brice Matthieussent

Donald, métis Chippewa-Finnois de 45 ans, souffre d’une sclérose en plaques. Prenant conscience que personne ne sera capable de transmettre à ses enfants l’histoire de leur famille après sa mort, il commence à la dicter à sa femme Cynthia.
Lire l'avis


Magmat

De Frédéric Soulier (auto-édité)

Par une nuit caniculaire, le P-DG d’une grande entreprise disparaît, vraisemblablement enlevé par la fenêtre de son bureau situé au quatrième étage. Peu après, on retrouve des parties de son corps démembré, semées le long d’une nationale. Un itinéraire macabre que vont suivre les détectives Blau et Tormaker, qui conduit au cœur des montagnes et de l’horreur.
Lire l'avis


À quoi songent les psyborgs ?

Pierre Barbet


Ne plus avoir de corps, pas même un cerveau, support si périssable de l’intelligence : voilà le suprême aboutissement de la biologie. Un psyborg n’est jamais malade et peut transférer son esprit sur n’importe quel support électronique. Ainsi vivra-t-il éternellement…
Lire l'avis

 

Le vertige de la chute

Une enquête de Leonid McGill

Walter Mosley

Leonid McGill a été engagé pour retrouver quatre hommes dont il ne connaît que les noms qu’ils se donnaient, adolescents, dans la rue. Son client refuse de dire pour quelles raisons il les recherche, mais après tout ce n’est pas le problème de McGill, qui honore son contrat.

  

La chute des géants (Le siècle T1)

Ken Follett

À la veille de la guerre de 1914-1918, les grandes puissances vivent leurs derniers moments d’insouciance.
Bientôt la violence va déferler sur le monde. De l’Europe aux États-Unis, du fond des mines du Pays de Galles aux antichambres du pouvoir soviétique, en passant par les tranchées de la Somme, cinq familles vont se croiser, s’unir, se déchirer.
Lire l'avis

 

Le rouge et le vert

de Jean-Bernard Pouy

Lors d’un de ces repas intellos mondains où les idées volent comme des enclumes, Averell (appelé ainsi par sa copine parce qu’il est daltonien) se voit proposer, par son hôte, un drôle de contrat : il est embauché pour enquêter. Sur quoi ? Mystère. Personne ne le sait. Même pas lui. Il doit le trouver.
Lire l'avis

  

Amina Tales (T1 – Soleil noir)

de Fredel

Merci à l'auteur pour ce partenariat.

 SOLEIL NOIR est le premier Tome de la série AMINA TALES. C'est un "road movie" de SF poignant, aux personnages réalistes…

Criminal Loft

  d’Armelle Carbonel (septembre 2015)

Sanatorium de Waverly Hills.
Six hommes et deux femmes, reconnus coupables par la justice américaine et enfermés dans le couloir de la mort.
Huit candidats sélectionnés pour participer au reality show le plus brûlant qui ait jamais existé.
Chacun d’eux devra vous convaincre qu’il mérite de vivre.
Lire l'avis


Il sera une fois…

de Southeast Jones
(Sema Éditions – 19 mars 2016)

Il sera une fois vous invite à rêver demain : de l’humain au surhumain, de notre insignifiante petite planète aux confins de l’univers et au-delà, Southeast Jones vous convie à découvrir ses visions d’avenir au travers de quinze contes étranges, drôles ou inquiétants.
Lire l'avis

 

Conversations criminelles
D'Evan Hunter 

Dans la ronde de l'argent, du sexe et du pouvoir. Un magistrat, un criminel. Un époux, un amant. Deux hommes doublement ennemis. Entre eux, Sarah.

Lire l'avis 

 

Conscience professionnelle


Lucas Leverger

Polar/nouvelle

« Le crime parfait n’existe pas ! Je réfléchissais depuis un moment à cette évidence, quand mon téléphone mobile vibra dans la poche de ma veste. Je décidais, en accord avec moi-même, de ne pas y prêter attention. Le glaçon qui flotte dans mon verre de whisky fond doucement et je suis en concurrence avec lui. »
Lire l'avis


La danse des illusions
De Brigitte Aubert
4e de couverture :
Lors de l'extraordinaire vague de froid qui s'abat sur Paris pendant l'hiver 1895, le jeune reporter Louis Denfert découvre le corps sans vie d'un petit ramoneur en bord de Seine.
Lire l'avis 



Forever young

de Charlotte Orcival

Forever Young, une histoire de vie, tourbillonnante et pleine de premières fois, qui va vous faire éclater de rire pour vous briser le cœur à la page suivante.
Lire l'avis



Au-delà des tours
de Anaïs W.

Ce livre est le premier roman d’une jeune auteure et aussi le premier auto-édité que j’ai accepté de chroniquer à la suite de nos échanges sur internet.




L'appel du mal

Lisa Unger.

Lisa Unger est née en 1970 à New Haven, dans le Connecticut. Elle a publié plus de trente romans et plusieurs d’entre eux ont été récompensés par les plus grands prix américains. L’appel du mal a figuré sur la liste des meilleures ventes du New York Times.
Lire l'avis

 

Les visages

Jesse Kellerman
Traduit de l’anglais par Julie Sibony
Grand Prix des lectrices de Elle 2010

La plus grande œuvre d’art jamais créée dort dans les cartons d’un appartement miteux. Ethan Muller, un galeriste new-yorkais décide aussitôt d’exposer ces étranges tableaux, qui mêlent à un décor torturé d’innocents portraits d’enfants. Le succès est immédiat, le monde crie au génie. Mais un policier à la retraite croit reconnaître certains visages : ceux d’enfants victimes de meurtres non résolus…
Lire l'avis

Homicides multiples dans un hôtel miteux des bords de Loire

L. C. Tyler

Vous aimez Agatha Christie et l’humour anglais ?
Lire l'avis

Tatoo Girl

Brooke Stevens

Tatoo Girl est une course-poursuite hallucinée dans la nuit noire de l'Amérique profonde, une histoire de possession, envoûtante, lumineuse et sombre, où se mêlent inextricablement pureté et perversion, bien et mal, beauté et cruauté.
Lire l'avis

Arena 13

Joseph Delaney

Édité chez Bayard Jeunesse, c'est le premier volume d'une saga…
Les temps sont funestes pour l'humanité, qui a presque disparu de la Terre, vaincue par des machines douées de conscience. Les derniers humains vivent confinés dans le pays de Midgard, entouré par une infranchissable barrière de brouillard.
Lire l'avis


Whisky Sour

J.A. Konrath.

Une enquête de Jack Daniels.

« Mettez Donald Westlake dans un shaker avec une dose de james Ellroy, ajouter un trait de Dorothy Parker, et vous obtenez l'univers horrible et hilarant de Jack Daniels. »
Lire l'avis

L'athlète

Knut Faldbakken

Les Vikings n'ont pas réussi à envahir la France, quelques siècles plus tard, les auteurs venus du froid ont conquis la littérature policière et trustent les rayons de nos librairies. Aujourd'hui, j'ai l'impression qu'il y en a un derrière chaque flocon de neige ! Mais ce n'est pas pour me déplaire.

En voici encore un que je ne connaissais pas encore : Knut Faldbakken. C'est à travers son roman L'athlète que je le découvre.
Lire l'avis


Sang dessus dessous

Claude Izner 

« Paris, 1998. Un libraire est retrouvé assassiné dans sa boutique − nu, la tête dans un sac plastique, poignardé post mortem. À ses pieds, deux Jules Verne de la collection Hetzel lacérés et posés sur la tranche. »


Un pas de côté

Jérôme Vuittenez

Rien ne prédisposait cet étudiant en école de commerce à s'écarter du chemin.

Rien, sauf ce lien invisible qui nous attache au sol, nous fournit d'énergie et l'équilibre indispensables sans lesquels nous nous perdons dans d'insondables chimère.
Lire l'avis
Enregistrer un commentaire