Le tour de l'univers en 10 puissance moins 43 secondes


Manu Breysse





4e de couverture :
Sareth est pharaon sur une planète perdue à l’extrémité d’un bras de la Voie lactée. Alors qu’il y fait régner un despotisme pur et dur, il est accidentellement téléporté au centre de la galaxie. Perdu, Sareth va se réfugier dans une bibliothèque de la ville pour tenter de comprendre ce qui lui arrive. Mais sur le point de découvrir le sens de la vie, celui-ci disparaît sous ses yeux…
Venez découvrir Sareth et ses compagnons dans leur folle quête pour découvrir le sens de la vie. Quête contre laquelle l’univers lui-même semble les mettre en garde : méduses galactiques, vers à strablot, créatures pandimentionnelles, humains… C’est accompagné d’un alcoolique, de son psy et de la fille en pleine crise d’adolescence de ce dernier que Sareth va affronter les dangers d’un univers affligeant d’absurdités, et qui n’a d’autre but que de faire de la vie une chose rare et précieuse !


Mon avis :
Si vous pensez que la physique est réservée aux seuls scientifiques, mais que malgré ça, votre esprit cartésien refuse tout ce qui semble sortir de l’ordinaire, c’est sans doute que toutes vos synapses ne sont pas branchées ou que vos neurones ont tendance à fuir par vos oreilles lorsque vous penchez la tête. Ou pas. Quoi qu’il en soit, dans ce cas, passez votre chemin, ce livre n’est pas pour vous ! Si par contre vous êtes normalement constitué de trois cerveaux et d’une solide paire de mandibules, que vos extérocepteurs sont branchés en mode humour et qu’il vous arrive d’agiter nerveusement vos antennes en vous demandant quel est l’∆Ө◊∑ӹӴ qui vous a fait exister dans ce monde, alors Le tour de l’univers en 10-43 secondes est le livre qu’il vous faut.
Vous n’allez peut-être pas me croire, mais Manu Breysse est un garçon tout ce qu’il y a de sérieux, abordant des sujets graves et profonds. Pensez donc ! Le sens de la vie ! On ne peut guère faire sujet plus grave et profond. Enfin, quand je parle de profondeur, je devrais plutôt évoquer une vastitude, voire une immensitude, parce que l’univers, dans le genre grand, ça se pose là ! Sans compter qu’on n’en voit pas toutes les dimensions, surtout depuis qu’ils ont cessé de diffuser « The Twilight Zone ». Mais je m’égare ! C’est dû au décalage quantique qui suit un saut dans l’espace-temps. Ou peut-être qu’il le précède, on ne sait jamais, avec les sauts dans l’espace-temps, surtout quand ils représentent l’équivalent d’un tour de l’univers en 10-43 secondes.
Vous l’aurez compris, l’univers de Manu Breysse est du genre loufoque, quelque part entre le Disque-monde (Terry Pratchett) et Le dernier restaurant avant la fin du monde (Douglas Adams) avec un petit quelque chose des Monty Python, dans l’humour décalé. C’est riche, coloré, rock’n roll, et on ne s’y prend pas au sérieux. Ce qui n’empêche pas l’ouvrage d’être bourré de solides références puisque l’auteur est de formation scientifique. C’est d’ailleurs à toutes ces questions auxquelles la Physique n’a pas encore répondu qu’il tente d’apporter une explication par l’éclairage d’une écriture maîtrisée au service d’une imagination joyeuse et débridée.
Alors n’hésitez pas, sortez vos passeports intergalactiques et embarquez sans plus attendre pour un voyage bien secoué. Ce livre est complètement dingue, donc à lire absolument !
Enregistrer un commentaire